marion motin

Danseuse et chorégraphe internationale

Marion Motin, chorégraphe - Captain Yvon

Danseuse, mais aussi chorégraphe, la manchoise Marion Motin travaille avec les plus grands et s’attache, en parallèle, à des créations plus personnelles. A 40 ans, elle s’est imposée comme une pointure internationale de la danse hip-hop. Elle danse et fait danser les stars. Déterminée, créative et des projets plein la tête, c’est chez elle, dans la Manche, que Marion se ressource et trouve son inspiration. Elle s’est confiée sur son parcours dans le film documentaire “IMMERSION, 7 vies inspirées par la mer”. Une énergie débordante, l’art de mettre en scène les corps, un style affirmé et un modèle de réussite… rencontre avec celle que TEVA surnomme “la louve » : Marion Motin.

Marion Motin, “la louve” bercée par les vagues d’Agon-Coutainville

Etoile du hip hop depuis toute petite

Depuis toute petite c’est bien la danse qui anime Marion au quotidien. Après quelques années de danse classique, elle s’oriente vers le hip hop, une révélation. Rapidement, elle enchaîne les projets artistiques et commence à se faire repérer. En 2010, elle termine vice-championne de France du concours Hip Hop International avec son groupe féminin, Swaggers. Deux ans plus tard, sa carrière s’envole. Elle accompagne Madonna sur scène lors de sa tournée MDNA, un énorme tremplin. A son retour en France, elle commence à travailler comme chorégraphe. Surnommée par Téva “la louve”, Marion est un “mélange de puissance et de douceur avec une attitude quasi animale”.

Chorégraphe : elle fait danser les stars ! 

“Chorégraphier, c’est raconter des histoires, les mettre en corps, en scène et traduire des émotions dans une suite de mouvements qui donne lieu à une partition”   

Parmi les artistes qui lui ont fait confiance, on peut citer Stromae pour ses clips “Papaoutai”, “Tous les mêmes” ou plus récemment “Santé” mais aussi Christine and the Queens, Dualipa, Angèle…  Elle a également chorégraphié la comédie musicale “Résiste” de France Gall, et en 2022 le film “En attendant Bojangles”, avec Virginie Effira et Romain Duris. En parallèle, Marion propose des créations plus personnelles comme le spectacle “le Grand Sot” fin 2021 , un thriller en pleine mer. Passionnée par la scénographie, ses spectacles sont imaginés comme des films où l’histoire, la lumière et les costumes ont presque autant d’importance que les mouvements.

La mer de la Manche, “une divinité” source d’inspiration  

Marion est née dans la Manche. Même si sa famille s’est ensuite installée à Paris, elle a toujours gardé un lien extrêmement fort avec celle qu’elle surnomme “ma mer” : la pointe d’Agon-Coutainville. 

“Ici dans la Manche, j’ai un rapport particulier, parce j’y vais depuis que je suis petite. Je l’ai tout le temps vue et petite je lui parlais avant de partir, je parlais à la mer. Quand j’avais besoin de verbaliser des trucs. Je discutais, je lui parlais, j’allais lui dire au revoir, j’allais lui dire bonjour.” 

Après plusieurs années de vie parallèle entre Paris et la Manche, Marion a décidé de revenir à ses racines en s’installant dans la Manche. L’envie d’un retour à l’essentiel, quelque chose de plus simple, d’apaisant. Aujourd’hui elle travaille de plus en plus dans la Manche, comme le montre sa dernière improvisation lors d’un concert inédit sur la plage pour le festival Jazz sous les pommiers.

Marion Motin se dévoile dans le film 100% Manche IMMERSION

 La rencontre avec Léa Brassy  

Pendant quelques jours, Léa Brassy a partagé le quotidien de Marion pour mieux comprendre son lien avec la mer, son histoire et sa passion. Une rencontre touchante à découvrir dans le film IMMERSION. Sorti en 2021, ce documentaire met en lumière la vie d’habitants de la Manche qui ont un lien extrêmement fort avec la mer. Marion se livre dans ce film sur sa vision de la danse et la façon dont les surfeurs, comme Léa, l’inspire dans ses chorégraphies. Voici les mots de Léa pour présenter Marion : :

« Sa silhouette sur la dune semble dessiner dans l’espace. Énergique, non conformiste, un brin rebelle, elle me raconte en trois dimensions son destin hors du commun. L’histoire ne dit pas si c’est le littoral manchois qui offrit à Marion cette liberté de mouvement lorsque petite elle passait toutes ses vacances à Agon-Coutainville. Il a certainement joué son rôle car c’est bien la mer, ses humeurs, sa poésie et la danse des surfeurs qui inspire nombre de ses chorégraphies. Pourtant Marion est d’abord une danseuse urbaine. Chorégraphe talentueuse et reconnue mondialement, elle a développé le don de délier la parole corporelle pour offrir une autre forme de communication, un univers dont le corps pourra s’emparer. Des plus grandes scènes internationales à la scène familiale devant l’âtre de la cheminée, l’important c’est le mouvement, l’expression du sentiment furtif ou récurrent, l’important c’est de danser s’il vous plaît. »

 

Marion Motin X IMMERSION : la vidéo

Dans la famille Motin, le talent est dans les gènes ! Margaux, la sœur de Marion est aussi une artiste. Illustratrice, dessinatrice et blogueuse, elle a déjà écrit 3 BD à succès.

> Découvrir son compte Instagram

Léa et Clémence par Captain Yvon
Léa Brassy et Clémence Fossard, Immersion le Film - Captain Yvon
Léa Brassy et Clémence Fossard, coucher de soleil - Captain Yvon